Menu Fermer

Protégez votre Laurier-rose en hiver : 5 maladies courantes, identifications et remèdes

Laurier-rose maladies hiver
Plantes et fleurs

Découvrez comment identifier et traiter efficacement les cinq maladies les plus courantes du laurier-rose en hiver. Un guide pratique pour tout jardinier souhaitant protéger ses plantes pendant les mois froids.


Le laurier-rose ou Nerium oleander, avec ses fleurs colorées et son feuillage persistant, est un incontournable de nombreux jardins. Cependant, l’hiver peut être un moment difficile pour cette plante méditerranéenne. Des températures basses aux conditions humides, plusieurs facteurs peuvent favoriser l’apparition de maladies. Heureusement, avec une identification précoce et des traitements appropriés, il est possible de garder votre laurier-rose en bonne santé tout au long de la saison. Cet article vous guide à travers les cinq maladies les plus courantes du laurier-rose en hiver, offrant des conseils sur comment les identifier et les traiter.

Les symptômes à surveiller chez votre Laurier-rose durant l’hiver

La clé pour protéger votre laurier-rose en hiver est de rester vigilant face aux signes de maladies. En connaissant les symptômes communs, vous pouvez agir rapidement pour éviter des dégâts majeurs. Voici ce qu’il faut surveiller :

1. Pourriture des racines et du collet

La pourriture des racines et du collet est l’une des maladies les plus destructrices pour le laurier-rose. Elle est causée principalement par les champignons Phytophthora et Armillaria. Ces organismes s’attaquent aux racines et au collet de la plante, provoquant des dommages souvent irréversibles.


Symptômes :

  • Jaunissement progressif des feuilles, commençant généralement par les feuilles inférieures.
  • Flétrissement des feuilles et des tiges, même en présence d’une humidité suffisante du sol.
  • Décoloration et ramollissement de la base de la tige et des racines.
  • Pourriture avancée et mort des tissus à la base de la plante.

Prévention :


  • Assurez un bon drainage pour votre laurier-rose. Les sols gorgés d’eau favorisent le développement de ces champignons.
  • Évitez les arrosages excessifs. Laissez le sol sécher entre les arrosages.
  • Choisissez un emplacement ensoleillé et bien ventilé pour votre plante.
  • Utilisez un substrat de qualité qui ne retient pas excessivement l’humidité.

Traitement :

  • Au premier signe de maladie, enlevez les parties atteintes de la plante pour empêcher la propagation.
  • Appliquez un fongicide adapté. Les produits contenant du fosétyl-Al ou du métalaxyl sont souvent recommandés contre le Phytophthora.
  • En cas de pourriture avancée, il peut être nécessaire de déplacer ou de remplacer complètement la plante.

2. Oïdium

L’oïdium est une maladie fongique facilement reconnaissable par son apparence. Elle se manifeste par un feutrage blanc qui recouvre les feuilles et les tiges.


Prévention :

  • Assurez une bonne circulation de l’air autour de votre laurier-rose.
  • Évitez les endroits trop ombragés et les arrosages qui mouillent le feuillage.
  • Évitez l’humidité excessive autour de la plante.

Traitement :


  • Appliquez un fongicide spécifique dès les premiers signes d’infection.
  • Enlevez et détruisez les parties infectées de la plante pour limiter la propagation du champignon.

3. Pourriture grise (Botrytis)

La pourriture grise, causée par le champignon Botrytis cinerea, est une maladie courante en conditions humides et froides.

Symptômes :

  • Taches brunes sur les feuilles et les fleurs.
  • Parfois, une moisissure grise peut se développer sur les tissus infectés.

Prévention :

  • Évitez les conditions humides et stagnantes.
  • Assurez une bonne aération autour de la plante.

Traitement :

  • Appliquez des fongicides appropriés dès l’apparition des premiers symptômes.
  • Retirez les parties infectées de la plante et détruisez-les pour empêcher la propagation du champignon.

4. Taches foliaires

Les taches foliaires sont causées par une variété de champignons et se manifestent par des taches brunes entourées d’un halo jaune.

Prévention et traitement :

  • Évitez les conditions d’eau stagnante et d’humidité excessive.
  • Appliquez des fongicides si les symptômes apparaissent.

5. Rouille

La rouille se caractérise par des pustules orangées sous les feuilles.


Prévention :

  • Assurez une bonne circulation de l’air autour de la plante.

Traitement :

  • Utilisez des fongicides spécifiques.
  • Enlevez les feuilles infectées pour réduire la propagation de la maladie.

En suivant ces conseils, vous serez mieux équipé pour protéger votre laurier-rose contre ces maladies communes en hiver, assurant ainsi sa santé et sa beauté pour les saisons à venir.

Laurier-rose ou Nerium oleander.
photos © stock.adobe

En conclusion, la protection de votre laurier-rose en hiver repose sur la vigilance et des soins appropriés. En identifiant rapidement les problèmes et en appliquant les bons traitements, vous pouvez assurer la santé et la beauté de votre plante tout au long de l’année. N’oubliez pas que le laurier-rose est une plante toxique, donc prenez toujours des précautions lors de la manipulation.

Votes ce post

Suivre intérieurs déco sur

DANS LA MÊME CATÉGORIE