Menu Fermer
Mis à jour le 5 novembre 2023

Plantes d’intérieur : 10 variétés faciles d’entretien et peu exigeantes en lumière

Plantes et fleurs

Ceux qui n’ont pas la main verte, qui possèdent une maison pas trop spacieuse ou qui n’ont tout simplement pas le temps de s’occuper des plantes mais qui aiment les avoir autour d’eux, peuvent opter pour les variétés qui nécessitent peu de lumière et sont faciles à entretenir.


10 plantes d’intérieur qui nécessitent peu de lumière et sont faciles à entretenir

Les plantes sont des éléments décoratifs indispensables pour ceux qui aiment avoir autour d’eux des coins de verdure naturels, et certainement pas artificiels, éventuellement composés de fausses fleurs et feuilles. Tout comme les meubles tels que les tapis, les tableaux, les ornements, les plantes décorent également avec ce goût inimitable qui rappelle la beauté de la nature et donne de la fraîcheur en absorbant du dioxyde de carbone et en libérant de l’oxygène.

Aucun autre élément ne peut donner à la pièce cette fraîcheur et ce bien-être. La maison prend vie, acquiert une âme et du caractère. Il arrive cependant que tout le monde n’ait pas la main verte et trouve difficile de s’occuper d’une plante ; ou que la maison soit trop petite, peut-être mal éclairée, ou que vous n’ayez tout simplement pas le temps de vous consacrer au jardinage d’intérieur.

Dans ce cas, pour éviter les problèmes et les tâches impossibles à accomplir, les solutions idéales sont les plantes faciles à entretenir, c’est-à-dire qui ne nécessitent pas d’arrosage constant et demandent peu de lumière. Des plantes vertes, donc, qui décorent, qui donnent cette verdure que l’on a toujours recherchée, mais dont on peut prendre soin rapidement et facilement, que l’on peut même oublier, car elles peuvent résister longtemps sans entretien particulier de la part de l’homme.


Venez découvrir nos 10 variétés de plantes qui demandent peu de lumière et sont faciles à entretenir : tombez amoureux !

Sansevieria cylindrica

© stock.adobe

La Sansevieria Cylindrica n’aime pas la lumière directe du soleil mais doit être placée dans un endroit lumineux. En hiver, il préfère rester à l’intérieur, loin des sources de chaleur telles que les chauffages ou les radiateurs. En été, cette plante peut rester à une température d’environ 30° et en hiver, elle ne doit pas descendre en dessous de 10°. Le Sansevieria doit être arrosé tous les quinze jours en été si le sol est sec. Si vous le mettez à l’extérieur, l’arrosage doit se faire environ tous les trois jours.


En hiver, il faut l’arroser une fois par mois. Cette plante est une plante à croissance plutôt lente, le rempotage n’est donc pas fréquent mais doit absolument être fait lorsqu’elle a suffisamment grandi et que le pot d’origine ne lui suffit plus. Il faut utiliser une terre de jardin avec de la tourbe et du sable grossier, qui doit être drainante et poreuse afin d’éviter la stagnation de l’eau qui ferait pourrir la plante.

Sansevieria trifasciata

© stock.adobe

Sansevieria trifasciata est une plante succulente avec de belles feuilles vert foncé avec des bords pâles. En hiver, cette plante entre en repos végétatif et n’a donc pas besoin d’être arrosée. Comme elle vient d’Afrique tropicale, la Sansevieria aime la chaleur, la température de la pièce où elle est placée doit donc toujours être comprise entre 18 et 21 degrés. Elle ne doit pas être exposée à trop de lumière, car elle préfère une lumière faible, mais lorsqu’elle reçoit de la lumière par le haut, elle a tendance à se développer très rapidement.


Le sol doit être drainant et compact, avec un mélange d’argile expansée et de sable pour favoriser sa croissance. En été, elle peut être déplacée sur le balcon ou dans le jardin, bien qu’elle soit généralement une plante d’intérieur. Les arrosages ne doivent pas être fréquents car les feuilles retiennent beaucoup d’eau. La Sansevieria Trifasciata doit être arrosée lorsque le sol est sec pour éviter qu’elle ne pourrisse. En été, il peut être arrosé tous les quinze jours.

Photos

© stock.adobe

La photo n’a pas besoin de beaucoup de lumière, en fait elle pousse même dans les endroits sombres de la maison. Cette plante résiste très bien à la sécheresse, aime les sols secs et doit être fertilisée au printemps. Ses feuilles doivent être nettoyées en permanence, à l’aide de chiffons humides et de sprays. Pour une culture optimale du Photos, il faut le placer dans un pot pas très grand, avec du terreau universel et dans un environnement où la température ne descend jamais en dessous de 15° C.


L’arrosage ne se fait que lorsque le sol est sec, car l’engorgement pourrait le faire pourrir. L’engrais pour plantes vertes peut être ajouté à l’eau tous les 15 jours de mars à septembre lors de l’arrosage. Le Photos doit être taillé lorsqu’il se ramifie trop et dans ce cas, il peut également être rempoté, en changeant la terre du pot.

L’Aspidistra

© stock.adobe

C’est une plante aux feuilles épaisses et effilées qui survit très bien dans l’obscurité. L’Aspidistra résiste aux basses températures, doit être arrosé avec parcimonie et les feuilles doivent être nettoyées par pulvérisation. Elle résiste également à des conditions défavorables, elle est cultivée à l’intérieur, car elle n’aime pas le froid ; la température intérieure doit être d’environ 10°. L’Aspidistra reste belle et brillante si on enlève les feuilles endommagées en les coupant à la base, près du sol.

Le sol doit être de la terre de jardin, additionnée de tourbe et d’argile expansée ; il doit également être drainant. Il n’aime pas la lumière directe du soleil, ce qui ralentit sa croissance. En été, l’Aspidistra doit être cuit à la vapeur fréquemment. L’arrosage se fait deux fois par semaine en été et une fois en hiver lorsque le sol est sec. L’engrais doit être donné une fois par mois d’avril à septembre, du type liquide que l’on donne aux plantes vertes.

Dracena Marginata

© stock.adobe

Le Dracena Marginata peut vivre en appartement mais jamais en dessous de 10° C, tandis qu’en été il peut être placé à l’extérieur. Elle n’aime pas la lumière directe du soleil, mais aime vivre dans un environnement lumineux toute l’année. Elle nécessite peu d’eau, qui ne doit être donnée que lorsque le sol semble sec. Les petites taches brunes sur les feuilles sont un signe tangible de sur-arrosage. Le sol recommandé est un sol universel, avec de la tourbe et de la perlite, qui est bien drainé pour éviter la stagnation.

D’avril à septembre, la plante doit être fertilisée tous les mois avec un engrais pour plantes vertes à diluer dans l’eau. En général, tous les trois ans, il faut rempoter le Dracena dans un pot plus grand et renouveler toute la terre.

Zamioculcas

© stock.adobe

Le Zamioculcas est une plante tropicale semi-succulente dont les feuilles sont composées de nombreuses petites feuilles lancéolées, coriaces et d’un vert vif. Elle aime beaucoup de lumière et lorsqu’elle est faiblement éclairée, ses feuilles ne sont plus aussi charnues et brillantes. Toutefois, la lumière ne doit pas être directe, sinon sa croissance est ralentie. Le Zamioculcas ne souffre pas de la chaleur et la température doit toujours se situer entre 16 et 26 degrés.

Le Zamioculcas vit mieux à l’extérieur d’avril à octobre, mais toujours à l’abri des rayons directs du soleil ; pendant les autres mois, il est préférable de rester à l’intérieur. D’avril à septembre, il faut l’arroser tous les 10 jours, en automne/hiver tous les 20 jours lorsque le sol est vraiment sec. D’avril à septembre, il faut fertiliser avec un engrais pour plantes grasses et couper les tiges sèches.

Kentia

© stock.adobe

Kentia reste dans des pièces fraîches, avec une lumière filtrée et des courants d’air. En hiver, il doit rester éloigné des sources de chaleur. En été, il faut veiller à ne pas l’exposer à la lumière directe du soleil, qui le met à rude épreuve. Le sol doit toujours être composé de tourbe et de sable.

Le Kentia doit être arrosé abondamment, de manière régulière, mais il faut toujours éviter l’engorgement. Les feuilles et les tiges ne doivent jamais être arrosées car elles pourrissent facilement. Si des taches brunes apparaissent sur les feuilles, cela signifie qu’il a été trop arrosé.

Chamaedorea Elegans

© stock.adobe

Chamaedorea Elegans est un parent de Kentia mais est plus petit et plus compact. Il s’adapte aux pièces faiblement éclairées et doit être conservé à l’intérieur dans un pot profond qui laisse de l’espace aux racines. Le sol doit toujours être drainé et composé d’argile. Il ne doit jamais y avoir de stagnation d’eau qui endommagerait la plante.

Cette plante craint beaucoup le froid, il est donc préférable de la garder à l’intérieur même en hiver. La température idéale pour qu’il se développe bien est de 18° C. Le Chamaedorea doit être arrosé régulièrement tout au long de l’année, en laissant le sol bien s’assécher avant d’arroser. L’engrais pour plantes tropicales doit être ajouté tous les trois ou quatre mois et mélangé à l’eau lors de l’arrosage. Le sol requis est un sol universel, mélangé à du sable et à de la moisissure de feuilles.

Spathiphyllum

© stock.adobe

Le Spathiphyllum aime les sols humides car il pousse généralement dans les zones marécageuses. L’argile peut être mélangée à sa terre et il faut éviter la stagnation pour que la plante ne pourrisse pas. Cette plante aime la pleine lumière mais pas le soleil direct en hiver et préfère la mi-ombre en été.

La température idéale se situe entre 16 et 18 degrés, mais cette plante peut également supporter des températures élevées si vous l’arrosez un peu tous les jours. De mai à septembre, elle reste à l’extérieur à l’ombre ; les autres mois, elle doit rester à l’intérieur dans un environnement plutôt frais.

Les feuilles doivent être nettoyées avec une éponge au moins une fois par mois et après sa floraison, il est préférable de la mettre dans un endroit frais, sans l’arroser souvent. D’avril à septembre, il doit être fertilisé avec un produit pour plantes vertes à mélanger à l’eau d’irrigation.

Philodendron

© stock.adobe

Le Philodendron veut de la lumière mais pas de soleil direct, qui peut brûler ses feuilles. Ses feuilles étant grandes, elles sont très souvent poussiéreuses et doivent être nettoyées avec un chiffon doux et humide.

Cette plante n’aime pas les basses températures et doit être arrosée souvent en été. L’arrosage doit se faire lorsque le sol s’assèche et en évitant toujours la stagnation de l’eau.

Lorsqu’il fait chaud, il faut vaporiser ses feuilles car cela crée un microclimat humide idéal pour cette plante. En automne et en hiver, les arrosages ne sont plus aussi fréquents et ne doivent être effectués que lorsque le sol est sec. Le Philodendron se propage par bouturage en laissant ses tiges dans l’eau pendant quatre semaines.

Votes ce post

Suivre intérieurs déco sur

DANS LA MÊME CATÉGORIE